Accueil / Bien-être citoyen / Projets / Application pour localiser les organismes communautaires

Application pour localiser les organismes communautaires

En 2016, dans le cadre de leur programme de formation en Techniques policières, trois étudiants ont développé une application mobile destinée aux policiers qui répertorie des organismes communautaires en se servant de la géolocalisation. Nommé SAMIC (Service d’Aide Mobile à l’Intervention Communautaire), cet outil fournit un accès rapide à de l’information fiable et concise sur quelque 150 organismes, regroupés en 16 catégories distinctes liées au rôle de l’organisme et placés en ordre de proximité.

Cette innovation a été étendue à l’ensemble des régions du Québec. Elle est aujourd’hui gérée par l’Association des organismes de justice alternative du Québec, afin de la rendre disponible à un plus grand nombre possible d’utilisateurs.

Pour ce projet novateur développé dans le cadre de leur formation, les étudiants à l’origine de l’application ont reçu le Prix de la relève du Réseau Intersection, un organisme québécois voué à la promotion de la police communautaire.

SAMIC aide les policiers à être plus au fait des organismes communautaires dans leur région pour mieux répondre aux besoins de la clientèle avec qui ils travaillent et interviennent tous les jours.

Samuel Lanthier, l’un des étudiants qui a développé l’application, aujourd’hui policier au Service de police de la Ville de Montréal

« Comme policier, j’ai constaté que les agents réfèrent énormément aux CLSC ou aux organismes généraux. Ça fait en sorte que les personnes ne sont pas référées aux endroits spécifiques à leurs besoins », a indiqué Yan Chapdelaine, l’un des étudiants qui a développé l’application, aujourd’hui policier au Service de police de l’agglomération de Longueuil.

SAMIC permet ainsi aux intervenants de première ligne d’avoir accès rapidement à des ressources pour répondre aux besoins des citoyens. L’application sert aussi à faire connaître davantage les différents organismes. Plus les gens connaissent les organismes, plus ils peuvent obtenir des services qui répondent à ce qu’ils souhaitent.

Responsables

  • Marc-Antoine Beaugrand, Samuel Lanthier, Yan Chapdelaine, diplômés du Collège de Maisonneuve en Techniques policières